19/07/2009

QUE DU BONHEUR !

Ah ! Ne vous méprenez pas. Ce post n'est pas la suite du précédent...!

Ce 21 juillet, se fermera une exposition exceptionnelle consacrée au Téméraire ! Oui, oui, vous savez bien, le fils de Philippe le Bon et, dans le même temps, l'arrière-grand-père de Charles-Quint ! Vous situez mieux ?

Comment, ça, pas encore ! Dans ce cas, ne lésinons pas sur les explications. Voilà déjà le lien entre Rois de France et souverains espagnols:

jean-le-bon
Jean II le Bon, roi de France (1319-1364)

dont:

philippe_le_hardi_duc_de_bourgogne
Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne (1342-404)

x Marguerite de Flandre (1350-1405)

dont:

portrait_jean_sans_peur_duc_de_bourgogne
Jean sans Peur (1371-1419)

x Marguerite de Bavière (1363-³44)

dont:

portrait_philippe_le_bon
Philippe le Bon (1396-1467)

x1 Michelle de France (1395-1422)

x2 Bonne d'Artois (1392/97-1425)

x3 Isabelle de Portugal (1397-1471)

dont 3:

CharlesLeTemeraire
Charles le Téméraire (1433-1477)

x 1 Catherine de France (1428-1446)

x2 Isabelle de Bourbon (1437-1465)

x3 Marguerite d'York (1446-1503)

dont 2:

marie-de-bourgognemaximilien-d-autriche

Marie de Bourgogne (1457-1482)

x Maximilien d'Autriche (1459-1519)

dont:

philippe-le-beau.1240089769
Philippe le Beau (1478-1506)

x Jeanne de Castille (la Folle) (1479-1555)

dont:

CharlesQuintjeune
Charles-Quint (1500-1558)

Avouez que c'est déjà plus clair, non ?

Mais revenons-z-à-nos moutons ! Je vous parlais d'une exposition exceptionnelle consacrée au Téméraire, le "duc qui voulait devenir roi".

Depuis plusieurs mois, à Brugge (Bruges pour les intimes), se tenait cet événement sensationnel par plusieurs aspects. C'est la première fois (et sans doute la seule) où sont rassemblées des pièces venues du monde entier, des pièces qui rivalisent de qualité, des pièces qui sortent pour la première fois de leur musée ou de leur collection. Ce sont des parchemins originaux, des tapisseries époustouflantes...

Le thème et sous-titre de l'exposition était "Splendeurs de la cour de Bourgogne". Le titre était à la hauteur de l'ambition.

f_drieluik

KK_27_13069

SK_WS_XIV_263_5405

Nous avons mis trois heures à nous promener parmi ces merveilles qui nous ont donné un bon aperçu, me semble-t-il, du degré d'aboutissement des fastes de la Cour de Bourgogne, sous Charles le Téméraire.

Un grand moment que je perpétue à la maison par un catalogue... euh... aussi exceptionnel que l'exposition (le prix l'est aussi, mais bon, quand on aime...!)

Si cette exposition devait se déplacer, en tout (ce dont je doute) ou en partie, n'hésitez pas, n'y allez pas, courez-y !

08:57 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

J'ai bien vu le Hardi mais je n'ai pas vu le Laurel.

Écrit par : Biglodion | 19/07/2009

Ma culture s'arrête net à Tintin et le Mystère de la Toison d'Or... Désolé d'avoir loupé quelques anecdotes historiques de qualité et si amoureusement présentées.
Peut-être devriez-vous tenter les "six gares du phare à Hon" c'est joli et romantique à deux ,la Bretagne en automne.

Écrit par : Mireille | 19/07/2009

Lors d'un prochain passage à Bruges pensez à vous rendre à la "Brouwerij De Halve Maan" pour y savourer dans un cadre convivial une brugse Zot... C'est une belle blonde locale qui nous fait tourner la tête et donne de jolies couleurs à nos Belles Dames.
Merci pour votre commentaire complice...

Écrit par : Mireille | 19/07/2009

Les commentaires sont fermés.