31/08/2009

TARATATA !

Demain, c'est la rentrée des classes (au moins les maternelles et les primaires). Regards attendris des man-mans regardant leur chère (oui, au vu du prix des fournitures) tête blonde... Petite larme furtivement écrasée au coin de l'oeil en voyant les torrents de larmes arrachés à ces petites poitrines fluettes secouées par d'énooooooormes sanglots...

Ben oui, rien n'a changé...

Ah si ! Une chose: aujourd'hui les photos sont en couleurs !

classe_20de_20maternelle

Une pensée-z-émue pour toutes les victimes (finalement consentantes si pas reconnaissantes !) de l'Instruction Publique !

Et une autre, certainement reconnaissante, envers toutes ces "peaux de vache" qui nous ont élevés parfois à à coups de pensums et d'heures de colle. Nous n'en sommes pas morts et ils sont peut-être bien arrivés à ce qu'ils souhaitaient: faire de nous des adultes !

20:20 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/08/2009

REFLEXION DU CAFE DU MATIN...

Un avion à réaction, ça en jet', non ?

avion072

09:15 Écrit par JM dans Réflexions... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/08/2009

UNE CHARADE ? UNE SOLUTION !

Vous fûtes nombreux à répondre et encore plus à être en état de répondre sans avoir oser le faire ! J'en frémis d'émotion !


Or donc, ANONYMOUS fut le premier à donner la bonne réponse, suivi par MIMI, toujours fidèle au poste...

Il s'agissait bien de 'LA COMEDIE FRANCAISE"... mais comment y arriver ?

Mon premier est une étendue d'eau.: LAC (jusque là fastoche !)

Mon second est la réflexion d'une petite fille qui voit tomber dans une bouche d'égout la pièce de 10 francs (oui, c'est une vieille charade !) destinée à s'acheter des bonbons...: OH ! MES DIX FRANCS ! (déjà plus subtil, n'est-ce pas ?)

Mon troisième n'est pas large du tout.: SEIZE car tout le monde sait que Seize, c'est treize et trois... (Non, je ne vous ferai pas l'injure de détailler plus avant !)

Finalement, l'objectif était simplement de vous divertir. Le but fut atteint (non, pas Tatin !) et c'est le principal...

M'en retourne à mes caisses ! (Vous expliquerai bientôt !)

Bonne journée,

11:49 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/08/2009

UNE CHARADE...!

Rafaël (voir le lien vers son blog dans la colonne de droite) est un fervent partisan des énigmes... Il m'a donné l'envie de vous donner l'occasion de montrer votre sagacité (non, ce n'est pas un mot cochon, allez voir au dico !)

Mon premier est une étendue d'eau.

Mon second est la réflexion d'une petite fille qui voit tomber dans une bouche d'égout la pièce de 10 francs (oui, c'est une vieille charade !) destinée à s'acheter des bonbons...

Mon troisième n'est pas large du tout.

Et celui-ci est une grande institution théâtrale de renommée internationale.

Bon amusement !

18:08 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/08/2009

AU SECOURS !

Cette semaine, chaque après-midi, je donne un stage de danse à des enfant. Deux groupes: 6-8 ans et 9-11 ans.

Si les plus grands sont plus ou moins bien latéralisés, les plus jeunes confondent allègrement leur droite de leur gauche, le devant de derrière...

Dans le passé, j'avais déjà publié un post à ce sujet. Je crains que la situation ne soit pire aujourd'hui...

Au secours, les enseignants mais aussi les parents...

Il existe des petits jeux, des comptines qui, insensiblement, vont permettre à nos chères têtes blondes d'acquérir ces notions indispensables...

18:15 Écrit par JM dans Danse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/08/2009

ENTENDU CE JOUR A LA RADIO...

Un secrétaire d'école...

"Il importe que nous soyions là pour donner des racines aux enfants et des ailes aux adolescents".

Non seulement j'aime la forme, mais j'apprécie également grandement le fond !

Et vous ?

21:31 Écrit par JM dans Réflexions... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/08/2009

DES NOUVELLES DU PALAIS ROYAL...

Notre petit trois quarts de pomme continue à croître en poids, en taille et - comme tous les enfants - en sagesse !

bebe028

Il adore l'eau (c'est pas comme son papy !) et barbote dans son bain tant que ses parents l'autorisent, ce qui, semble-t-il, est toujours trop peu, d'où certaines protestations, malheureusement vaines !

Toutefois, je me pose des questions quant à ses récriminations lorsqu'il s'agit de porter des vêtements ! Il adore être nu comme un ver ! Et ce n'est pas une question de température ambiante...!

bebe044

Là, je m'interroge... Serait-ce le signe d'un refus bien ancré des contraintes ? Sur ce point, je dois avouer qu'il a de qui tenir ! Mais n'allez pas en conclure que j'adore me balader en tenue d'Adam... Honni soit qui mal y pense !

Bon dimanche,

12:32 Écrit par JM dans Bébé Anis | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/08/2009

DURA LEX, SED LEX !

Sans aucun commentaire ! Ouais !

tapette

15:00 Écrit par JM dans Rions un peu...! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

DU TAC AU TAC !

jeune cadre dynamique

Un inspecteur du SPF Finances, jeune cadre dynamique et donc tatillon est envoyé pour un contrôle fiscal à la Grande Synagogue de Bruxelles.

Impitoyable, n'écoutant que sa rigueur et son sens du devoir, il pose de nombreuses questions au Rabbin.

Rabbin

Entrant de plus en plus dans les détails, il en arrive à lui demander ceci:

  • Peut-on savoir ce que vous faites des restes de bougies et de cire ?
  • Nous les renvoyons à notre fournisseur et, une fois l'an, celui-ci nous offre un paquet de bougies.

Poursuivant ses recherches, il arrive au poste "Boulangerie". Il demande alors au rabbin:

  • Les restes des pains, les miettes, qu'en faites-vous ?
  • Exactement la même chose que pour les bougies, nous expédions les restes à notre boulanger qui, une fois l'an, nous offre un pain supplémentaire.

Arrivé au bout de la vérification, le jeune inspecteur n'a rien trouvé... Dépité, il raille le rabbin en lui demandant:

  • Au fait, les restes des circoncisions, toutes ces petites peaux, là, qu'en faites-vous ?

Le rabbin ouvre les mains, regarde le ciel et répond:

  • C'est comme pour le reste. Nous les envoyons au SPF Finances et, une fois par an, il nous envoie une tête de gland !

tête de gland

 

10:22 Écrit par JM dans Rions un peu...! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/08/2009

CAUSONS PEU MAIS CAUSONS BIEN...

Et pourtant...

Combien de fois ne sommes-nous pas heurtés par l'envahissement de notre propre langue ? Combien de fois ne sursautons-nous pas à l'écoute de contre-sens, d'écorchures auditives ?

Un dictionnaire en ligne nous aide à détecter, avec pas mal d'humour, parfois grinçant, jamais vulgaire:

Le dictionnaire des

mots moches

Un exemple ?

Le verbe "Customiser": Personnaliser serait-il trop banal...?

18:04 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/08/2009

ME SUIS PAS FATIGUE... ET POURTANT...

Non, je ne me suis pas fatigué... je me suis "contenté" d'un copié-collé du Monde...

Jay Coakley :

"La prise de substances fait partie de la culture de l'élite sportive"

Premier cas de dopage, le 18 août aux mondiaux d'athlétisme. Le Marocain Jamal Chatbi, qualifié pour la finale du 3000 mètres steeple, a été contrôlé positif (le 15août) au Clenbuterol, un anabolisant. Jay Coakley, 65 ans, sociologue à l'université du Colorado, spécialiste du sport, revient sur les rapports qu'entretiennent les athlètes avec ces substances - interdites ou non - améliorant les performances.

Comment expliquez-vous la domination des Caribéens et des Américains dans le sprint ?

Les Caribéens et les Américains ont du succès dans les courtes distances, car ils vivent dans un environnement où ils apprennent que c'est leur destinée culturelle et biologique que de réussir dans le sprint. C'est très semblable à la culture des Anglais qui a motivé cette petite nation à coloniser les deux tiers de la planète. Un tel sens du destin pousse des individus et des peuples à réaliser des performances qui vont au-delà de toutes probabilités statistiques.

Après bien des révélations sur le dopage, pensez-vous qu'aujourd'hui l'athlétisme est "propre" ?


Je parierais ma maison que les athlètes prennent des substances qui contribuent à leurs performances. Ils seraient des imbéciles de ne pas le faire, car les intérêts financiers sont importants et le haut niveau procure des sensations incroyables. Mais cela ne signifie pas qu'ils trichent ou qu'ils font des choses qui sont définies comme illégales.

Cela reviendrait à dire que les athlètes n'ont pas l'impression de tricher en prenant des substances dopantes...


Je dis que presque tous les athlètes prennent des substances, car cela fait partie de l'entraînement. Certains utilisent des produits qui sont classifiés par le Comité international olympique (CIO) ou par le corps médical comme des drogues. La prise de substances fait clairement partie de la culture de l'élite sportive et la plupart des athlètes ne définissent pas cette culture-là comme de la tricherie. Dans l'haltérophilie ou à un certain moment dans le football américain, des athlètes ont intégré le dopage comme partie centrale de leur entraînement. Ils ont échangé des informations sur les drogues : comment les prendre, comment éviter des effets secondaires négatifs, comment profiter de leur utilisation et comment éviter de les détecter.

Faudrait-il modifier la législation américaine pour ne plus retrouver de produits dopants en libre-service ?

La législation américaine a ouvert la porte à la production et à la distribution d'un vaste réseau de compléments nutritionnels et de composés biochimiques dont les propriétés améliorent la performance. Maintenant que la porte est ouverte, je ne pense pas qu'elle puisse être efficacement fermée. Ces produits sont très largement utilisés dans la société, pas seulement par les sportifs. Beaucoup de personnes de la génération du baby-boom cherchent des substances qui permettront de retarder le vieillissement. Comment dire aux athlètes d'arrêter d'utiliser ces produits quand leurs parents ou grands-parents absorbent des hormones pour les aider à être performant dans leur chambre à coucher ou sur leur lieu de travail ?

En 1990, on apprenait que les athlètes américains allaient se doper en toute tranquillité au Mexique. Est-ce toujours le cas ?

Entre le milieu des années 1960 et le début des années 1990, il était courant, pour certains athlètes, de traverser la frontière mexicaine et d'aller acheter des stéroïdes anabolisants au comptoir d'une pharmacie. Au Mexique, ces stéroïdes étaient habituellement utilisés pour les animaux, soit pour les rendre plus rapides au moment des récoltes, soit pour accélérer la guérison après une blessure. Beaucoup de bouteilles de stéroïdes injectables avaient été clairement étiquetées: "A utiliser seulement par les vétérinaires". Des petits malins sont allés au Mexique pour acheter ces drogues et les revendre aux athlètes à travers les Etats-Unis. Mais après le milieu des années 1990, la plupart des substances étaient disponibles sur Internet. De nombreux fournisseurs en proposaient.

Étrangement, dans le monde du sport, les seules personnes qui étaient apparemment inconscientes de cette accessibilité étaient les officiels. Puisqu'ils ont continué à garder les yeux fermés, des usines et des pharmacies en ont profité pour développer dans le monde entier une vaste gamme de produits (drogues, compléments alimentaires, etc.), proposant une amélioration réelle ou imaginaire de la performance. Aujourd'hui, n'importe qui - à condition d'avoir un accès à Internet et une carte de crédit - peut acheter ces substances et lire toutes les informations, des plus sérieuses aux plus anecdotiques, sur elles.

Propos recueillis par Mustapha Kessous

Je me suis contenté d'un copié-collé pour, finalement, vous poser une question simple: le sport n'est-il pas, par essence, l'utilisation de son corps et non celle d'un cocktail de produits chimiques ou biomachins qui faussent complètement la perception de la capacité du dit corps à produire certains efforts ?

Au fond, j'suis p'têt' trop naïf ? Sur ce, m'en vais voir chez mon médecin s'il n'a pas quelque substance nous permettant de danser la basse-danse avec davantage de style, na !

14:26 Écrit par JM dans Réflexions... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

DU MAL A RETOMBER...!

Cela vous est-il déjà arrivé ?

Je veux dire "être monté si haut qu'il vous a fallu un sacré bout de temps pour retomber sur terre ?"

Oui, avoir du mal à revenir les pieds sur le plancher des vaches...!

C'est mon cas, actuellement, malgré les soucis de la vie quotidienne qui, bien concrètement, me rappellent en permanence que je vais devoir changer de logement dans les semaines qui viennent...

Et pourtant, à chaque moment de libre, je reviens vers la Toile, afin d'y retrouver des p'tits bouts de chouettes instants ou de moments plus intenses... pour retrouver des ensembles entendus sur place...

Comme celui-ci: LiliumLyra, ensemble italien spécialisé en musique médiévale des XIIe et XIIIe siècles.

Vous souhaitez mieux les découvrir, voire écouter d'autres extraits ? Cliquez sur le logo ci-dessous

LiliumLyra_title2

La première vidéo provient de Largentière... A déguster !

 

10:57 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/08/2009

CHOSE PROMISE...

Vous avez pris patience... Je vous en remercie.

Car il nous faut du temps pour revenir dans la réalité... Ces moments vécus de manière si intense doivent maintenant décanter lentement, nous permettant d'en apprécier chaque parcelle, d'en tirer les enseignements, de développer ce qui en vaut la peine, de mettre sous le boisseau voire l'éteignoir ce qui n'a aucun intérêt...

Ainsi donc, le premier enseignement de Largentière c'est... que le terrain n'y est malheureusement pas plat !

la1

Pensez-donc: du bas de la ville au sommet du château, il y a davantage de déclivité que tout le Mont Saint-Aubert, près de Tournai ! Hou, que c'est pentu, là-bas !

Mais bon, c'est comme ça !

Pour le reste, ce fut donc assez incroyable, sur le plan de la qualité d'ensemble. Tant au niveau des concerts que du Festival "off"...

Ah ! ces sucreries fondantes que furent tous ces instants préparés ou impromptus !

Largentière-015-web
Ces rencontres entre musiciens de divers horizons...

Largentière-003-web

Ce moment unique entre les générations, entre un John Wright et un Davide Di Giannantonio (deux mots d'explications sous la photo)

Largentière-025-web

John Wright est un chanteur et musicien né en Angleterre, son approche de la musique ancienne est conditionnée par une longue pratique des musiques traditionnelles. Il arrive en France en 1967 et travaille pendant 5 ans au département d'Ethnomusicologie au Musée de l'Homme à Paris. Tout en donnant avec sa femme Catherine Perrier de nombreux concerts de musique traditionnelle, largement alimentés par leurs propres collectages en France et en Irlande, il va désormais se concentrer sur l'histoire des instruments à archet, leur forme, leur montage et l'influence de ceux-ci sur l'esthétique sonore et les styles musicaux à travers les âges. Il a participé récemment encore à plusieurs projets de reproductions d'instruments d'après des sculptures médiévales, notamment à St. Jacques de Compostelle. Il dirige l'ensemble Porque Trobar qui s'est spécialisé dans les musiques des chansonniers des 12e et 13e siècles.

Davide Di Giannantonio fait partie du jeune groupe Liliumlyra qui nous a enchanté par son approche tout à la fois simple, élaborée, voire sophistiquée de la musique des 12e et 13e siècles.

Ce fut la découverte "live" d'un orchestre que nous avions apprécié sur bande vidéo: Obsidienne chez qui nous retrouvons une manière d'appréhender la danse qui nous convient très bien !

Largentière-036-web

Largentière, ce fut, pour nous, l'occasion aussi de présenter à des musiciens et à un public curieux une famille très particulière de danses: celle des basses-danses.

Et voilà la photo que vous attendez toutes et tous...

la27-blog

L'air sérieux ? Normal, allez voir l'iconographie d'époque...! Et d'ailleurs, je suis toujours sérieux, vous le savez déjà à me lire, non ?

14:38 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

12/08/2009

QUEL MENTEUR, CE TYPE !

Dans les messages pré-enregistrés que j'ai postés et auxquels, dans un élan collectif, unanime, enthousiaste voire paroxistique (voir ce terme !), vous répondâtes, le billet daté du 11/8 est un ramassis de lieux communs, de banalités, bref, de... conn... N'ayons pas peur des mots.

Je vous contais - zinssi - notre retour triomphal, allant en français et mon for intérieur (car je connais ces deux langues !), jusqu'à imaginer les routes ornées de guirlandes de fleurs, les maisons parées à nos couleurs

Trifolium-300-dpi-2

et la population dansant des farandoles sur notre passage agrémenté par les flonflons des fanfares locales et néanmoins talentueuses.

Mouais ! On peut rêver, non ?

Le réel nôtre (de retour, suivez un peu, s'il vous plait !) s'est étalé sur deux jours plutôt qu'un et dans le cambouis plutôt que sur le bitume ! Je vous essplique.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, lorsqu'à un moment donné, un bruit de machine à tricoter commença, sur un mode mineur, nous donnant l'impression que les percussionnistes de l'ensemble dont nous écoutions le disque à ce moment avaient réalisé de véritables exploits d'inventivité, travaillant tantôt sur le temps que sur le contretemps, ce qui ne pouvait que nous ravir. Pfffff ! Vous avez pu reprendre votre souffle, après une phrase pareille ? Moi-z-aussi ! Pff, pff, pff !

Le susdit bruit, dans un second temps, s'amplifia au point de faire jeu égal avec les instruments. Ce qui eut comme conséquence directe et néanmoins unanime une levée de sourcils en accent circonflexe.

Mais lorsque le bruit devint vacarme et couvrit même la voix humaine dans l'habitacle, nous sûmes qu'il était grand temps de nous arrêter et d'investiguer. Ce que nous fîmes.

Un dépanneur appelé par nos soins et notre assistance-voyage (je ne ferai pas de publicité mais le principe est génial !) diagnostiqua LA panne ! 

A savoir le bris d'un roulement

roulement VKBA848

qui pouvait, à tout moment, nous envoyer ad patres et priver de ce fait Skynet d'un de ses plus talentueux bloggueurs. Oui, je sais, je suis beau, intelligent et modeste à la fois, ne me remerciez pas, c'est tout naturel ! Et puis, si je ne m'envoie pas de fleurs, qui le fera ? Hein ? Je vous l'demande un peu !

Donc, ce fut une pause d'environ 24 heures dans les environs de Langres...

Mais le comique vient s'inviter ici:

Saviez-vous qu'en danse ancienne, un des manuscrits majeurs du XVIe siècle fut écrit par Jehan Tabourot, chanoine à la cathédrale de... Langres ?

Comme quoi...

 

12:32 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/08/2009

ET VOILA !

Tout a une fin, même les meilleures choses !

Nous sommes en route depuis tôt ce matin !

Nous avons repris le chemin vers le pays des chicons, laissant derrière nous celui des endives...!

Ce fut certainement un week-end grandiose (dans le fond, je n'en sais rien vu que je rédige ce post ce mardi 4 août... hi hi hi !). Comment je le sais, alors ?

Par les contacts téléphoniques préalables pour mettre au point le déplacement, l'hébergement, le sujet des rencontres, le travail à présenter, les partoches à échanger, les enregistrements à suggérer, etc...

Oui, je sais, ce mardi, avant de partir, que ces journées furent riches en amitié, en partage, en rencontre, en discussions, en libations et en digestions (voir le menu du banquet du samedi soir).

Demain, après-demain, le train-train quotidien reprend ses droits, impose ses lois, inchangées malheureusement. Mais reste dans notre coeur le sentiment que le bilan de ces journées compense largement la fatigue de la route, les heures de sommeil perdues, le mal aux pieds et la chaleur un peu difficile à supporter...

Demain est plus léger grâce à hier !

 

luckyluke

07:00 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/08/2009

VOUS VOUS DEMANDEZ...

Quelle sorte de costumes portons-nous ?

En fait, presque comme cela, car la chaleur ambiante rend difficile le port de ces tenues en pleine journée. Nous avions donc tous un "plan B"...! Ce dernier ayant été mis au point dans les jours précédant le départ, il est normal qu'il n'y ait pas de photos, n'est-ce pas ?

S1051603---web-anonymous

Vous vous demandez peut-être comment nous procédons pour arriver à ces résultats ? Simplissime: nous regardons énormément de gravures et de tableaux d'époque, nous tentons d'appréhender certaines modes, tendances, habitudes,... et puis, sauf l'une d'entre nous, nous confions le travail à une couturière (la pauvre !). Ensuite, nous y ajoutons les accessoires, les broderies, les galons, etc...

Et je puis vous assurer qu'à côté de costumes authentiques, les nôtres font figure de haillons !

Mais cela est une autre histoire !

07:00 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/08/2009

TOUT PARTAGER, C'EST CA...

AImcdonaldsER

Un vieux couple entre lentement chez McDonalds par une froide soirée d'hiver.

Plusieurs clients les regardent avec admiration, se disant :
- "Quelle Belle image. Ce vieux couple a dû passer à travers bien des épreuves, depuis au moins 60 ans qu'ils sont ensemble."

Le vieux monsieur se rend directement à la caisse, commande sans hésitation et paie le repas. Le vieux couple choisit alors une table et le vieux monsieur pose son plateau sur la table.

Sur le plateau se trouvent un hamburger, un paquet de frites et un Coca-Cola.
Il déballe le hamburger et le coupe précisément en deux. Il en place une moitié devant son épouse. Ensuite il compte soigneusement les frites et en fait deux piles égales et en place une devant sa femme.

Il prend une gorgée de Coca -Cola, sa femme en fait autant. Il place le Coca-Cola entre les deux.

Quand l'homme commence à manger sa partie de hamburger, les autres clients se disent :
- "Les pauvres, ils ne peuvent acheter qu'un seul repas pour deux".

Quand le vieux monsieur commence à manger les frites, un jeune homme se lève et s'approche de leur table.

Un peu gêné, il leur offre poliment de leur acheter un autre repas.

Le monsieur lui dit que tout va bien et qu'ils sont habitués à tout partager.

Puis les gens s'aperçoivent que la vieille dame n'a encore rien mangé.

Elle reste assise, regardant son mari manger sa part en sirotant de temps à autre une gorgée de Coca-Cola.

Encore une fois le jeune homme les supplie de le laisser leur acheter un autre repas.

Cette fois, c'est la vieille dame qui lui explique que ce n'est pas nécessaire, qu'ils sont habitués à tout partager.

Le vieux monsieur finit de manger et s'essuie la bouche, le jeune homme n'en peut plus.

Il s'approche de leur table pour leur offrir encore une fois de la nourriture. Après qu'ils aient une fois de plus poliment refusé, il demande à la vieille dame :
- "Madame, pourquoi ne mangez-vous pas ? Vous dites que vous partagez tout."

- "J'attends les dents"

dents

07:00 Écrit par JM dans Rions un peu...! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/08/2009

CHERIIIIIE, QU'EST-CE QU'ON MANGE ?

 

ARGE06-menu

C'est quoi, ça ?

Tout simplement, le menu du banquet de ce soir

à Largentière !

Avec ça,

on va se faire péter la sous-ventrière, moi, j'vous l'dis !

12:00 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

CE MATIN...!

Nous commençons à déambuler dans les ruelles et placettes de Largentière...

Une rencontre entre danseurs et musiciens autour de la musique médiévale...

Ze pied pour tout le monde !

Quel que soit le costume, d'ailleurs...

Populaire...

Danse (1)

Plus noble...

Ms F 1584 - Mediaephile

Et, passant de ce blog, n'oublie pas la phrase célèbre;

Si tu ne viens pas à Largentière,

Largentière ira-t-à-toi !

Sur ce, je crois que je vais prendre un grand verre d'eau (non, pas de vie !), y dissoudre un Dafalgan, me placer une bouillotte d'eau glacée sur le crâne parce que, bon sang, il y a incontestablement surchauffe, là !

Contentons-nous donc de quelques photos...

largentiere_sARGE08-resized

10:30 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

CA, C'EST VRAIMENT DE LA MALCHANCE !

farmer

Léon se lève à 4h00 du matin et va aller traire sa vache Marguerite. Il prend le botte à cul (espèce de tabouret, à un pied), son seau, s'installe et commence à traire sa vache.

traire_vache..biere

Quand tout à coup la queue de sa vache vint le frapper en plein visage. Il perdit l'équilibre, tomba en arrière, renversa le seau et par la même occasion le lait qu'il contenait.

Léon, pas content, se redressa lentement, se tourna vers sa vache et lui dit :
- Marguerite, je ne suis pas de bonne humeur aujourd'hui, hier soir la Germaine n'a pas voulu et j'ai mal dormi, alors je te préviens que ça va mal finir si tu recommences.

Et, il reprit son botte à cul, son seau et recommença à traire sa vache. Rebelotte, à nouveau la queue en plein visage, les quatre fers en l'air, le seau et son contenu par terre.

Le paysan se redresse et lui dit d'un ton sec :
- Marguerite la plaisanterie a assez duré, je te préviens si tu as le malheur de recommencer, je te cloue la queue au plafond.

Et là ce qui devait arriver arriva pour la troisième fois.Le paysan excédé pris un escabeau, un clou, un marteau, se plaça derrière la vache, pris la queue de l'animal, leva la queue vers le plafond, là, ces bretelles lâchèrent, son pantalon tomba sur ses chevilles... A ce moment, sa femme entra dans l'étable.

Elle n'a jamais voulu croire l'histoire de Léon.

Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai arrêté d'illustrer cette petite histoire ?

07:00 Écrit par JM dans Rions un peu...! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/08/2009

SNIF ! C'EST TROP INJUSTE !

Déception

07:00 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/08/2009

C'EST LA GALERE !

Les boulangers ont des problèmes croissants. 

croissant

Chez Renault la direction fait marche arrière. Les salariés débrayent. 

logo-renault

A EDF les syndicats sont sous tension. 

edf

Chez Tampax: coup de sang de la CGT. 

tampax_preview

Les bouchers se battent pour défendre leur beefsteak. 

beefsteak


Les éleveurs de volaille sont les dindons de la farce. Ils en ont assez de se faire plumer. 

dindon

Pour les couvreurs, cette nouvelle loi est une tuile. 

tuile

Les faïenciers en ont ras le bol. 

bol

Les éleveurs de chiens sont aux abois. 

chien023

Les brasseurs sont sous pression. 

biere-qui-sourit1

Les cheminots menacent d'occuper les locos. Ils veulent conserver leur train de vie. 

1525600115_3e62fb5837

Les veilleurs de nuit en ont assez de vivre au jour le jour. 

veilleurs-nuit-moais-438229

Les pédicures travaillent d'arrache-pied pour de faibles revenus. 

pied-bebe

Les ambulanciers ruent dans les brancards. 

Ref510525_Proflexx93P_B


Les pécheurs haussent le ton. 

thon-rouge

Et ... les prostituées sont dans une très mauvaise passe !!

prostitutionndjo8

Ce n'est plus une vie !!

 

07:00 Écrit par JM dans Rions un peu...! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/08/2009

PREVOIR C'EST REGNER !

Ben oui !

Parce qu'on ne sait pas toujours être là au moment voulu !

Donc,

On planifie !

Ah ! Dans mon cas, ça durera quelques jours !

A partir de dorénavant jusque désormais !

C'est à dire, depuis ce matin, jusques au 12 août ! Mais, si je ne suis pas trop fatigué, peut-être que le 11 au soir, j'aurai encore la force de me connecter...

Pour le reste, on planifie ! Je resterai donc avec vous tout en n'étant pas là ! Miracle de la techn-au-logis !

Je me réjouis déjà de lire vos commentaires !

10:00 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

PLUS QU'UNE FOIS DORMIR !

Nous voilà presque prêts à partir pour une aventure... euh... aventureuse, au sein d'un château épiscopal à quelques lieues d'Aubenas.

Je vous ai déjà parlé de Largentière..

Et bien, nous y voilà ! Demain soir, nous serons là-bas pour quelques dizaines d'heures un peu folles consacrées à la musique et à la danse médiévales.

Si vous passez dans le coin...

07:00 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/08/2009

CES DIRIGEANTS QUI NOUS GOUVERNENT...

Montrent parfois leurs petitesses sous des airs de grandeur.

Si on se base sur la photo ci-dessous et si on se permet des généralisatins hâtives:

  • l'américain sait garder un air détaché (cool, mec !) en toutes circonstances;
  • le canadien est capable de se concentrer sur un minuscule fil dépassant de leur cravate ou de leur veston, également en toutes circonstances;
  • pendant ce temps, le français et l'italien n'ont d'yeux que pour une paire de fesses...

Faut-il croire que ce sont là leur manière respective de gouverner ?

image001

16:50 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

02/08/2009

RETROUVER SON AME D'ENFANT...

Vous savez bien, celle qui, un jour, s'est cachée derrière un rideau de Sagesse, juste là, devant la porte du Raisonnable, qui s'ouvre sur la grande salle de la Conformité...

Oui, la pièce que nous habitons toutes et tous, plus ou moins...

Plus ou moins... volontairement...!

 

"Il suffit d'y croire" disait Peter Pan...

Qui l'a cru ? Ou le croit encore ?

 

Retrouver son âme d'enfant et pouvoir s'émerveiller, rire, battre des mains...

Devant ce gros cumulus à la tête de lapin...

Ou ce vieil arbre qui raconte une histoire sans fin...

Ou bien devant l'éclair qui découpe le ciel comme une tarte aux pommes...

 

Peut-être avais-je besoin de revoir ce film...

Qui a guidé ma main vers "Finding Neverland" ?

Mais je sais qui a trempé le mouchoir...

N'est-ce pas, Clochette ?

01_fee

23:23 Écrit par JM dans Réflexions... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

PFFFF !!! Y EN A MARRE !

J'aimerais tant vous faire profiter de mes coups de coeur pour un tadzizique !

Non, pas un habitant du Tadzizikistan ! Pffff ! Toutes les mêmes !

Plus sérieusement, je cherche un sérieux coup de main pour mettre sur mon blog un machin du type Deezer.com et, surtout, pouvoir le configurer et l'alimenter correctement.

Pour tout coup de main, j'enseignerai gratuitement un pas de basse-danse !

Suis-je généreux ! Non, non, ne me remerciez pas, c'est tout naturel !

Bon dimanche !

10:21 Écrit par JM dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

DU BONHEUR PLEIN LES OREILLES !

Allez, zou ! On se décide, une bonne fois, à se faire plaisir...

Avec la Compagnie, nous voilà en route pour Lessines... Cette année est une année de transition. Peu de prestations mais plein de découvertes: le travail en rue avec nos musiciens, à la satisfaction de tous, même s'il fit très chaud, à Chimay, une invitation en Auvergne (au château de Largentière où, dans une semaine, notre séjour touchera déjà à sa fin... un premier stage que nous organisons en octobre... Plein de petites choses qui nous font plaisir, à s'n'aise, tranquillement. Un vie pépère entrecoupée de petits et de grands bonheurs comme hier soir, à Lessines.

"Les sons intensifs" propose depuis plusieurs années des concerts de haut niveau.. Et hier, nous ne pouvions manquer le passage de l'Arpeggiata avec une Lucilla Galeazzi au mieux de sa forme ! Il fallait que nous fussions là et nous le fûmes (non, non, je n'ai pas fumé !).

Tarant-20-web

LG1-web
Que du bon-heur !

Avec les autres formations, les Voix des collines, Zefiro Torna avec Ammorata et Traces, Italia Gaeta, l'Arpeggiata a conclu une après-midi au cours de laquelle il fut possible de toucher au divin, mais surtout à la générosité des artistes !

Oui ! Artistes, donnons au public ! Celui-ci, immanquablement, nous le rendra !

09:27 Écrit par JM dans Activités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/08/2009

A TOI, BELLE INCONNUE (2)

Qui cherche à me casser les arpions à chaque fois que tu en as envie...

Qui vient poster des commentaires pseudo-moralisateurs aussi abscons qu'orientés...

Qui pue la rancoeur et la rancune à cent pas...

Sache que je t'ai repérée, maintenant, malgré tes diverses astuces et les multiples pseudos utilisés.

Je suis certain maintenant de ton identité.

C'est pourquoi, je puis te dire que tu cadres vraiment très bien avec ton environnement...

Et dire que je fus à deux cheveux d'aller habiter la même région !

Je me félicite de ne pas l'avoir fait !

Tu peux maintenant poster des commentaires à ton aise. Ils seront effacés au fur et à mesure. Si tu as du temps à perdre, c'est TON problème. Plus le mien.

11:08 Écrit par JM dans C... de g...! | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |