27/05/2010

PLEUREZ, BRAVES GENS ! KAFKA N'EST PAS MORT !

Lors de mon avant-dernier déménagement (ben oui, ce sera toujours l'avant-dernier jusqu'à l'ultime !), tout en emballant mes chères-z-affaires, je tombe sur un classeur marqué "Téléphone"... et voilà-t'y pas que je reste autant en arrêt qu'un braque devant le soupçon de la présence du perdreau.

En moi-même et en français (car, si vous ne le savez pas, je suis bilingue), je me dis: "Y a basta". En effet, trop, c'est trop et le montant global des factures mobaïlle-fixe-Internet commence tout doucement à essayer de rejoindre le budget prévu à Laeken pour le sucre en poudre. Et, à ce moment, je prends mon courage à deux mains (et le classeur dans la troisième... euh...!?!)

Je vais tout regrouper chez le même opérateur afin de pouvoir bénéficier de la formule qui tue, vous savez, celle qui permet de téléphoner presssssque gratos sur la lune au départ d'un transatlantique au beau mitan du Pacifique.

Après une profonde réflexion et l'examen attentif des propositions des deux-z-opérateurs consultés (soit les deux principaux de Gelbique), je jette mon dévolu sur celui qui a... la plus jolie vendeuse... euh, non... déléguée commerciale.

Et me voilà occupé à signer Ze contrat du siècle, à côté duquel celui d'Agusta ne fut que roupie de sansonnet.

Tranquille comme Baptiste, je déménageai, j'emménageai et me félicitai de mon choix. Même après réception de la première facture, c'est dire si j'étais content !

Jusqu'au jour où...

Un mois plus tard, notre sainte mère la Région wallonne vint gentiment me signaler que l'opérateur choisi lui avait signalé que j'étais en possession d'un récepteur de télévision...

Je chus des nues !

En effet, la téloche et moi, c'est deux, c'est même 3,1416.... Voilà pas loin de vingt ans que je m'en passe sans un sanglot de regret !

C'est là que je me rendis compte de mon incommensurable naïveté: en souscrivant un "Pack All-in-One" (qu'en termes élégants, ces choses-là sont dite), j'avais accepté le raccordement "Tûûûûût-TV" inclus dans le susdit pack. Et flac ! Même sans récepteur, je me retrouvais l'heureux propriétaire d'un décodeur et de ses accessoires. Sans l'avoir voulu et en ayant même refusé:

"Vous comprenez, Madame (mademoiselle ?) je n'ai pas de télé ! Donc cela ne m'intéresse pas..."

"Mais, Monsieur, c'est inclus dans le pack et c'est gratuit"

Est-ce le bleu (ou le vert, ou le brun, ou le doré,... sais plus) de ses yeux qui me fit me ranger à ses arguments (ceux-là, par contre...) ? Je ne sais ! Mais j'avais signé !

Donc, en résumé, me voilà formant le numéro de téléphone de contact de la Wégion Rallonne.

"Madame, je n'ai pas de télé"

"Pas grave, Monsieur, remplissez la déclaration sur l'honneur"

"Mais je serai contrôlé !

"Bien évidemment, Monsieur"

"Je veux bien mais je vis seul et travaille encore, donc je ne suis jamais là. Puis-je prendre rendez-vous avec le contrôleur ?"

"Pas possible, Monsieur, il vient à l'improviste"

"Ah ?"

Plusieurs mois plus tard, en rentrant du bureau, je découvris dans ma boîte aux lettres le petit mot éploré du contrôleur qui aurait bien voulu me contrôler mais qui n'avait pu me contrôlé vu qu'absent pour cause d'occupation professionnelle, je n'étais pas là pour me laisser me contrôler.

Et, devinez ce qu'il me demandait, dans sa missive ?

Une déclaration sur l'honneur selon laquelle je n'avais pas de récepteur de  télévision ! Au-then-ti-que !

Renseignements pris auprès de l'Enragée wallonne:

1. Si je ne rentre pas la déclaration, je serai taxé d'office.

2. Si je rentre la déclaration, je serai contrôlé à l'improviste.

3. Si je suis absent, je devrai rentrer une déclaration sur l'honneur.

NON, ON NE RIT PAS ! NOUS SOMMES EN GELBIQUE, DANS LA PARTIE SUD DU PAYS ET, POUR DE SOMBRES MOTIFS D'ASSAINISSEMENT BUDGETAIRE, CETTE REGION A CRU BON NE PAS TENIR LES PROMESSES FAITES AUX ELECTEURS DE SUPPRIMER CETTE TAXE. MIEUX ! LE NOUVEAU SINISTRE EN CHARGE DE CE DEPARTEMENT A ANNONCE HAUT ET CLAIR QU'ON VERRAIT CE QU"ON VERRAIT ET QUE FORCE RESTERAIT A LA LOI !

En ces prémices de campagne électorale, chers wallons, connaissez-vous le nom de ce sinistre ? Un indice: il porte le même nom qu'un charmant bambin d'une émission télévisée que je regardai, il y a très longtemps, quand, chez mes parents, il y avait une télévision...

 

21:20 Écrit par JM dans C... de g...! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je viens de voir que vous avez repris vos mots d'humour et m'en réjouis. Chouette vos grr et vos pff ainsi que les nouvelles du Petit Prince.
Je Vous souhaite bien des joies et autres bonheurs, cordial salut.

Écrit par : Mireille&Pat. | 28/05/2010

Que cela Est bien expliqué. Je vois tout à fait... J'ai connu bien des situations du même genre ...

Écrit par : Pivoine | 28/05/2010

Les commentaires sont fermés.